/ Nuances présente
Baiju Bhatt (CH)
Violon, Compositions

Album Eastern Sonata élu "HIT Couleurs Jazz"

En tournée en janvier-février 2020 avec Red Sun

Baiju Bhatt découvre le violon à l'âge de six ans, et accomplit jusqu'à ses 20 ans des études de musique classique au Conservatoire de Lausanne. Féru d'horizons musicaux variés, il se spécialise dans le jazz et les musiques du monde, et obtient avec un prix d'excellence son Master (Jazz) à la Haute École de Musique de Lausanne en 2014. Établi à Paris afin de susciter des échanges entre sa Romandie natale et la capitale du swing manouche, il tourne depuis dans le monde entier avec son projet original Red Sun (dont le dernier album, Eastern Sonata, est estampillé « HIT » Couleurs Jazz), les virtuoses frères tunisiens Amine & Hamza Mraihi -The Band Beyond Borders, dans un contexte de jazz manouche (Gypsy Jazz Sessions, Tcha-Badjo, Gypsy Galaxy, etc) ou en temps qu’artiste invité.

Baiju est aussi enseignant au Conservatoire de Lausanne, où il dirige notamment l’ensemble à succès des Ministrings, ainsi qu'à la Compagnie Albertine (CH), et il intervient comme formateur spécialisé dans l’improvisation et le jazz dans des cadres très variés (Schweizerischer Jugendmusikwettbewerb, Académie Tibor Varga, Under The Tuscan Sun, École de Musique de Lausanne, parmi bien d’autres). Il fonde en 2018 le Creative Strings Workshop – Europe avec le violoniste américain Christian Howes, et le Festival du même nom, rassemblement international autour de l’improvisation pour instrumentistes à cordes, dont il assure actuellement la direction artistique.

   

Projets
Red Sun
Jazz, World

BAIJU BHATT violon, compositions

VALENTIN CONUS saxophones

MARK PRIORE piano

BLAISE HOMMAGE basse électrique

CYRIL REGAMEY batterie

+ invités sur demande : NGUYEN LE guitare, PRABHU EDOUARD tablas/percussions

Un pied en orient (son père est un grand sitariste indien), et un pied en occident (sa mère est suisse), le violoniste Baiju Bhatt réalise avec son deuxième album « Eastern Sonata » un métissage réussi entre les musiques orientales et occidentales, entre jazz-rock et musique indienne, un peu comme si John McLaughlin avait mélangé au mixage les musiques du Mahavishnu Orchestra et de Shakti!

Une musique à la fois sophistiquée, énergique, et romantique. A travers ses compositions, Baiju Bhatt réussit l’exploit de construire un métissage musical exemplaire, sincère, et profond, qui lui ressemble. Son jeu de violon virtuose, appris dès l’âge de six ans à travers de brillantes études musicales au Conservatoire de Lausanne (puis perfectionné auprès de grands maîtres comme Jean-Luc Ponty et Didier Lockwood) est toujours au service de la mélodie et du chant, ainsi que du rythme, et de l’énergie de la danse. Un jeu fougueux au placement rythmique exemplaire, qui sait aussi devenir romantique et aérien. Mélodies, harmonies, et rythmes, tissent une musique à la fois exigeante et ludique aux couleurs vives et aux parfums enivrants.

Baiju Bhatt est entouré du groupe idéal «Red Sun» qui a su au fil des ans construire une identité sonore unique tout à fait reconnaissable. Un groupe alchimique où les différentes sonorités de chacun se fondent dans une parfaite harmonie, doublée d’une interaction idéale, où chaque musicien est à l’écoute des uns et des autres, toujours prêt à rebondir à toutes les propositions qui suivent la ligne directrice des compositions. On appréciera notamment l’exposé des thèmes joué à l’unisson entre le violon de Baiju Bhatt et le saxophone de Valentin Conus (l’association de ces deux instruments à l’unisson est très rare et très difficile à obtenir). Le jeu élégant et énergique du français Mark Priore aux différents claviers se conjugue parfaitement bien avec la basse souple et vive de Blaise Hommage, ainsi qu’avec le jeu de batterie à la fois fin et fougueux du batteur suisse Cyril Regamey.

Pour cet album riche et coloré, digne d’un film tourné en cinémascope, Baiju Bhatt a convoqué des invités de marque, à commencer par le percussionniste Prabhu Edouard, grand spécialiste des tablas, présent sur plusieurs titres. On trouve aussi la guitare de Nguyên Lê propulsé dans un chorus sidérant de précision et de folie sur le titre The Joyful Warrior. Sa présence est plus que symbolique, car il représente parfaitement bien le mélange dujazz d’aujourd’hui et des musiques traditionnelles orientales, ce qui correspond exactement à l’idée motrice du projet de Baiju Bhatt (précisons que Nguyên Lê a également assuré le mixage et contribué à la direction artistique de l’album).

Toutes les compositions sont signées de Baiju Bhatt, à l’exception de Land Of Wonders, signée par le saxophoniste Valentin Conus, Whirpool, très belle reprise d’un morceau de John Taylor et Song For Little Shai, composé par le papa Pandit Krishna M. Bhatt, que l’on peut entendre au sitar.

Avec « Eastern Sonata », premier album en studio de Baiju Bhatt & Red Sun (consacré „HIT Couleurs Jazz“ dès sa sortie), nous sommes séduits par la grande maturité musicale de ces musiciens et par l’originalité du propos qui efface les frontières et mixe les cultures dans un grand feu d’artifice multicolore, impressionnant et harmonieux.

Extraits
Extraits
Pari Shokogun - from Eastern Sonata
The Joyful Warrior - from Eastern Sonata
Ode to the White Ape - from Eastern Sonata
VIDEOS
Red Sun - Eastern Sonata - ON TOUR - teaser
Red Sun - Baiju Bhatt & Red Sun feat. NGUYÊN LÊ - Live in Lausanne
Red Sun - Baiju Bhatt & Red Sun feat. Nguyên Lê & Prabhu Edouard - vernissage parisien Club NUBIA
Red Sun - Eastern Sonata - ON TOUR - teaser
Red Sun - Baiju Bhatt & Red Sun feat. NGUYÊN LÊ - Live in Lausanne
Red Sun - Baiju Bhatt & Red Sun feat. Nguyên Lê & Prabhu Edouard - vernissage parisien Club NUBIA
PRESSE
Télérama (FR)
« „Eastern Sonata, le disque qui rassemble toutes ces gâchettes d’un jazz en fusion orientale, comme un tapis volant au-dessus de l’Inde, des Balkans et du monde arabe, tissé de brillances et d’emballements... »
PRESSE
Couleurs Jazz (FR)
« „Aérien, romantique parfois, énergique ou fougueux, un concentré de vie épicé et doux à la fois. Les mélodies y règnent, les rythmes si chers à la musique indienne apportent cette richesse incroyable à l’énergie communicative qui invite à danser. »
PRESSE
Jazz News (FR)
« „Prince d‘un pays de Cocagne où le Mahavishnu Orchestra et Shakti ne feraient plus qu‘un, Baiju Bhatt remonte le fil de la route du jazz oriental progressif, embellie par la nostalgie d‘une époque. Un tel brassage ethno-musical n‘a pu être réalisé que dans une bétonnière magique pour que l‘auditeur coule ainsi des jours heureux. »
PRESSE
Espace 2 (CH)
« „Virtuose du violon jazz sous toutes ses formes, Baiju Bhatt a hérité de son père, le fameux sitariste indien Krishna Bhatt, la curiosité musicale et la générosité artistique qui font les grands artistes [...] un mélange jubilatoire de jazz-rock et de world music influencé autant par les traditions balkaniques et proches-orientales que par celles de l‘Inde. »
PRESSE
UK Vibe
« „Baiju Bhatt comes straight to the point and delivers an album with charged virtuosity, non-stop energy and unlimited playfulness. Red Sun simply does not let go of the gas pedal. »
Concerts à venir
21 déc. 2019 / 20:00
Baiju Bhatt
Red Sun @ ZigZag
Berlin (DE)
24 janv. 2020 / 20:00
Baiju Bhatt
Red Sun @ Chäsi
Gysenstein (CH)
25 janv. 2020 / 20:00
Baiju Bhatt
Red Sun @ La Spirale - feat. Nguyen Lê
Fribourg (CH)
28 janv. 2020 / 20:00
Baiju Bhatt
Red Sun @ Studio de l'Ermitage - feat. Nguyen Lê & Prabhu Edouard
Paris (FR)
31 janv. 2020 / 20:00
Baiju Bhatt
Red Sun @ Le Taquin - feat. Nguyen Lê
Toulouse (FR)